Les droits de la Nature dans l'agenda politique suisse

Dernière mise à jour : oct. 14

Le concept des droits de la Nature commence à germer dans les esprits des citoyen·ne·s et des politicien·ne·s suisses comme le souligne le récent article publié sur Riffreporter et nous nous en réjouissons. Le journaliste Markus Hofmann nous rend attentif·ve·s au fait que le chemin pour la reconnaissance d’une personnalité juridique est long mais que des initiatives voient le jour malgré la réticence de certains.


Comme nous, la politicienne Marionna Schlatter constate que les lois environnementales suisses en vigueur ne suffisent pas à protéger les écosystèmes et leur biodiversité d’une manière adéquate. En effet, l'on peut réagir aux atteintes à l’environnement mais l'on ne peut pas les prévenir.


Certes les droits de la Nature font leur entrée (timide) dans l’agenda politique, en tant que citoyen·ne·s, nous devons accélérer ce processus. Pour cela, nous devons parler autour de nous des droits de la Nature et, de manière plus concrète, de la nécessité de donner une personnalité juridique aux écosystèmes tels que le fleuve Rhône pour leur assurer un cadre légal qui leur permettra de se prémunir contre les activités destructrices.

Faire connaître notre démarche de l’Appel du Rhône et obtenir de plus en plus des soutiens permettra d'ouvrir la voie à d'autres initiatives en faveur d'un statut juridique pour d'autres écosystèmes et aider la Nature à reprendre ses droits.


Partagez l'Appel avec votre entourage et sur les réseaux sociaux, soyons gardien·ne·s et ambassadeur·rice·s du fleuve Rhône. Ensemble nous sommes plus forte·s !


Pour signer l'Appel du Rhône : https://bit.ly/3yhrvt1


Pour lire l’article « Gerechtigkeit für Gletscher » sur Riffreporter : https://bit.ly/3FD0JjA


61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout